Menu
Menu
Vous êtes ici : Accueil >
>
> Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique "La Rosace" à Sées (61),

Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique "La Rosace" à Sées (61),

Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique

Descriptif

De nouveaux locaux pour mieux accompagner les enfants ayant un problème de socialisation et d'apprentissage

Finie sa longue histoire dans les locaux de l'abbaye Saint-Martin, qui avaient été acquis en 1936 par la Caisse primaire d'assurance-maladie, et qui ne répondaient plus aux attentes de l'UGECAM Normandie pour l'accueil des enfants ayant des problèmes de socialisation et d'apprentissage. Désormais, la soixantaine d'enfants de 5 à 18 ans est accueillie dans des locaux flambants neufs.

Structure médico-sociale, l’ITEP de Sées dans l'Orne accueille des jeunes à troubles comportementaux d’âges très différents. Le projet que nous avons conçu vise à favoriser de bonnes conditions de travail et d’accompagnement avec pour objectif principal de pas être vécu comme un espace "austère" mais bien comme un véritable lieu de vie. Aussi, notre proposition architecturale offre autant que possible aux usagers des espaces ouverts sur le paysage et la nature, sertis dans une enveloppe sobre, contemporaine et structurante.

Un site protégé par les bâtiments de France, fortement marqué par son histoire religieuse

Placé en entrée de ville (RD n°214 Rue Saint Martin) sur la commune de Sées, fortement marquée par son histoire religieuse (cathédrale, ancienne abbaye, congrégations religieuses), le site retenu par l'UGECAM de Normandie articule la jonction de différents tissus paysagers : un tissu pavillonnaire / habitat plus ou moins marqué le long de la RD, la vallée de l’Orne, et un paysage ouvert sur de vastes parcelles agricoles de grande culture. Le terrain se développe sur une parcelle de forme rectangulaire allongée à forte déclivité qui descend, depuis la RD n°214, vers la vallée de l’Orne et invite à créer une architecture discrète limitant au maximum son emprise visuelle de manière à ne pas entraver la silhouette de la ville qui se dessine en arrière plan. Dans cette perspective, le projet vient s’inscrire dans le premier quart Sud de la parcelle qui constitue la partie haute du terrain permettant ainsi de venir chercher aisément les infrastructures existantes pour accéder à l’Institut.

Une organisation en U, à échelle progressive…

Notre démarche a consisté à penser un projet respectueux de ce contexte spécifique, en proposant une intégration discrète des éléments du programme. Ainsi, l’implantation des fonctions « actives » de l’ITEP (administration/social, thérapeutique, éducation, restauration et loisirs) exploite les atouts d’un plan en U autour de la cour de récréation, organisant ainsi à l’instar des cloîtres ou des pavillons japonais, un rapport entre un dehors et un dedans, une façade extérieure, publique, et une façade intérieure, lieu plus intime de la vie de l’institut. Cette disposition a également l’avantage de favoriser la sécurité et la surveillance des usagers sur une aire limitée, sans pour autant chercher à enfermer les activités dans une enceinte hermétique et peu conviviale. Un peu à l’écart, trois unités d’hébergements distinctes viennent ponctuer la descente vers la prairie, le verger et les potagers pédagogiques qui pourront être créés à proximité de l’opération.

Edifice public sans ostentation, ce projet BBC RT-20% RT 2005 est l’opportunité d’offrir aux enfants en difficulté un nouveau cadre de vie en rupture avec l’image « historique » austère et stéréotypée des bâtiments massifs et « introvertis » associée à ce type d’équipement. En accord avec l’environnement et leur réadaptation à la vie en société, les espaces sont différenciés en termes de volumétrie, et de typologie afin que les enfants puissent évoluer dans un environnement adapté à leurs besoins mais aussi dans un environnement pluriel.

Le bâtiment principal et les unités de logements sont traités de manière à proposer des échelles progressives d’intimité et de confidentialité. Chaque bâtiment a son identité propre, au regard de sa fonction. Le bâtiment principal alterne tour à tour des volumes épurés parallélépipédiques et des volumes tout en longueur abrités sous des toitures à deux pans. Les unités d’hébergement d’échelle plus domestique, constituent un front bâti à l’échelle du tissu pavillonnaire environnant.

Accorder teintes, volumes et matériaux avec le contexte...

Le jeu de volumes est décliné par des bâtiments à simple RDC revêtu d’une isolation extérieure protégée par une alternance d’enduit de teintes « terre beige » et « brun jaune » rappelant les teintes des murs en pierre et enduits terre locaux.

Des ardoises fibro-ciment anthracites, posées à recouvrement, couvrent les toits à 2 pans de manière à s’harmoniser avec les toitures environnantes. Les eaux pluviales sont recueillies par des gouttières « nantaises » évitant toute préhension et le choix d’ardoises à large format, adaptées aux volumes de l’Institut tout en longueur, permet de se distinguer sans effet « tape-à-l’œil » des constructions voisines et d’inscrire ainsi le projet dans un dessin sobre et contemporain. Les volumes annexes traités en toiture-terrasse non visibles sont soulignées par une couvertine aluminium anthracite qui s’inscrit directement dans le prolongement de la rive de toit des volumes à 2 pans.

Les principales ouvertures ponctuant les façades se répètent à l’identique selon un format type « porte-fenêtre » (portes vitrées, blocs-baies ouvrant + allège vitrée, ensembles vitré par assemblage de 3…) sur l’ensemble du bâtiment. L’administration et les chambres des hébergements se distinguent simplement par des fenêtres sans allège vitrée de manière à faciliter les aménagements intérieurs. L’ensemble des châssis est prévu en couleur anthracite.

Le projet garde ainsi dans son vocabulaire et ses volumes une parenté de formes et de couleurs avec le voisinage tout en se démarquant par sa taille et certains détails.

Traitement des limites…

Sur le front de rue, l’enceinte de l’institut constituée d’une alternance de mur de pierres et de grilles est placée légèrement en retrait derrière une bande paysagère qui pourrait faire l’objet d’un projet pédagogique avec le Lycée agricole de Sées et notre équipe. Associé aux murets de pierres locales maçonnées, le design végétal de la clôture mise en œuvre permet de renforcer l’image identitaire de la construction, tout en offrant des transparences sur la vie intérieure de l’institut. Les grilles choisies en teinte sombre (gris anthracite ou noir) pour mettre en avant leur design original et la végétation environnante viennent délimiter de manière élégante, les espaces extérieurs indissociables de ce projet tout en valorisant le bâti situé en second plan.

 La haie bocagère existante sur la limite Est du terrain est conservée. Les limites grillagées Nord-Ouest et Sud sont accompagnées d’une haie taillée d’essences locales. Des arbres de développement moyen ponctuent ça et là l’ensemble de la zone concernée par l’institut. Le bâtiment en U se termine par un préau dans le prolongement de l’unique arbre remarquable du projet. Le reste de la parcelle est aménagée en prairie herbagère co-plantée d’un verger de hautes tiges. Une zone est laissée libre pour l’aménagement d’un potager pédagogique ultérieur.

Maîtrise d'ouvrage UGECAM Normandie
Maîtrise d'oeuvre Atelier 970 / architecte mandataire + TECOBAT / bet pluridisciplinaire + La Fabrique des Paysages / paysagiste + SODEREF 14 / bet VRD
Mission BASE + Quantités
Date de livraison 2014
Lieu Sées (61) / Orne / Normandie / France
Surface utile 1700 m²
coût travaux 3,249M€ HT
Besoin de plus d'informations ?

Contactez-nous