Menu
Menu
Vous êtes ici : Accueil >
>
> Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)

Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)

Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)
Loft contemporain dans un écrin de briques et silex au coeur du Pays de Caux (76)

Descriptif

Cette transformation d’une grange cauchoise de 1874 situé dans un clos masure, a permis de proposer un loft à la campagne mariant
valorisation du patrimoine ancien et architecture contemporaine dans un dialogue des matières brutes (bois, acier, enduits terre et lin...)

Cette ancienne grange de 1874 de 24 m de long sur 8 m de large offrait des proportions suffisantes pour envisager l’aménagement d’un loft contemporain dans un écrin de briques et silex.

Ce projet a obtenu une Mention spéciale Réhabilitation dans la catégorie logements individuels au Palmarès de la conctruction bois de Haute-Normandie 2014. 

Sauver la charpente existante...

Dans un premier temps les travaux ont consisté à sauver la charpente existante avant qu’il ne soit trop tard et reprendre entièrement la couverture éventrée et disparate.

La solution retenue pour permettre de conserver la charpente apparente à l’intérieur a été de réaliser une toiture en caissons chevronnés isolés de manière à créer un complexe en sur-toiture (façàn sarking) et assurer une isolation performante de la toiture en supprimant les ponts thermiques que l’on retrouve habituellement au droit des fermes et des pannes.

Valoriser le patrimoine...

Ensuite notre travail de conception a cherché à tirer parti et valoriser au maximum le potentiel existant de la grange.

Les ouvertures d’origine situées plein Sud pour amener le foin ont été modifiées pour devenir de hautes baies (4,30m de haut) permettant de bénéficier d’un apport solaire passif (1 journée d’ensoleillement = env. +2 à +4°C dans la pièce) sur l’ensemble de la pièce de vie et des chambres principales. Sur chaque pignon de grandes ouvertures en plein cintre ont été créées avec les briques récupérées lors de la démolition des murets intérieurs et des allèges de la façade Sud.

Loft rural et contemporain...

La volonté principale qui a guidé l’ensemble de l’aménagement a été de bénéficier au RDC d’une pièce de vie / cuisine ouverte complète avec un séjour cathédral (9,50m sous faîtage) traversée par une passerelle en acier brut et bois couplée à un escalier desservant l’étage des chambres et le comble.

A l’étage, on trouve trois chambres, un WC, une salle de bain et un palier, et au niveau du comble sous rampant, un vaste plateau sert à la fois de bureau, salle de jeu, espace « dortoir » pour la famille est laissé libre de cloisonnement pour les évolutions ultérieures de la maison.

De l’autre côté de la passerelle, un grenier est aménagé en attendant une autre destination au fur et à mesure de l’évolution des besoins de la famille.

L'escalier structure le volume cathédrale...

La composition assez simple de l’ensemble s’est concentrée sur la mise en scène de la circulation verticale qui joue à la fois un rôle fonctionnel d’escalier, de rangement (le socle en bois sert de rangement/cabane pour les enfants), et de sculpture au cœur de la maison.

Le garde-corps aujourd’hui rempli provisoirement de panneaux de medium brut est destiné à recevoir ultérieurement des boîtes de couleurs faisant office de bibliothèque sur l’ensemble de la passerelle et des paliers d’étages.

Le mur Nord laissé apparent et restauré en enduit à la chaux et copeaux de lin côté intérieur est revêtu d’une isolation extérieure protégée par un bardage bois à lames larges. Au Sud l’isolation est assurée par un doublage intérieur et laisse la façade d’origine apparente à l’extérieur.

A l’Est et Au Sud, deux pignons en ossature bois ont été construits permettant d’un côté de créer une entrée abritée, et de l’autre une terrasse couverte avec vue sur la campagne et la mare.

Préserver l'esprit clos-masure...

Ce projet s’accompagne également d’une réflexion globale pour l’aménagement de la parcelle d’un hectare qui l’accompagne.

En effet, un talus cauchois de 150 m a été créé pour canaliser les eaux de ruissellement de la plaine agricole Sud-Ouest, et abrité à terme la maison des vents d’Ouest par une haie brise-vent.

Le terrain présentant une déclivité non négligeable vers la grange, nous avons réalisé une noue intermédiaire à mi pente de manière à canaliser les eaux de ruissellement vers une mare créée pour l’occasion avec une surverse qui reprend le cours naturel de cheminement des eaux de pluie dans le champ de derrière. A l’angle Sud-Ouest le terrain a été relevé d’1 mètre environ afin d’éloigner les eaux de pluie qui stagnaient à cet endroit où les vaches venait se rassembler.

Aujourd’hui la parcelle a été aménagée en verger et les ¾ de la parcelle sont mises en pâture avec des moutons pour le plus grand bonheur des enfants.

Maîtrise d'ouvrage Privé
Maîtrise d'oeuvre Atelier 970 / architecte
Mission REL+BASE
Date de livraison 2009
Lieu Yvecrique / Seine-Maritime (76) / Normandie / France
Surface utile 270 m²
coût travaux 0,360M€ HT
Besoin de plus d'informations ?

Contactez-nous